Pagina opties

Groter

Waterzuivering

Water treatment

Constructed wetland

The Keersop has a very high water quality. In order to keep it that way, the Bergeijk sewer system must meet strict requirements. It discharges wastewater and rainwater to the sewage treatment plant in Eindhoven.

Heavy rainfall can cause a sewage system overload, in which case the wastewater has to be discharged into streams and ditches. Ever since 1996, to limit pollution of the Keersop, the water has been collected and treated right here before being discharged back into the stream.

The water is filtered in a constructed wetland, where polluted water is purified naturally with the help of bacteria. Reeds and tules are helophytes, or marsh plants. They transport oxygen from the air to their underwater roots. This way they create a healthy habitat for bacteria that convert waste into nutrients for the marsh plants.
On top of that, the pumps and aeration tables that are part of the constructed wetland make sure the water stays in motion so it can absorb more oxygen still. After a 15 to 20-day purification period, the water is clean enough to be discharged back into the Keersop.

Nature

The constructed wetland is beautifully embedded in nature and adds to the biodiversity in the stream valley. The area is ideal for many plants and animals, and is preferred by more and more species. Examples of animals that enjoy these surroundings are ducks, moorhens, coots and herons. Plants that grow here include the sword flag, cat’s-tail, arrow-grass, and water crowfoot. The constructed wetland is a wonderful combination of modern environmental techniques based on natural processes, and a good habitat for flora and fauna.

Beluchtingstafel  Helofytenfilter

L'epuration des eaux

Le lagunage

L'eau du Keersop est de très bonne qualité.  Pour garder cette qualité on est très exigeant en ce qui concerne le réseau des égouts de Bergeijk.  Celui-ci conduit les eaux usées et les eaux de pluie vers la stations d'épuration à Eindhoven.
Quand il y a de très fortes pluies, il arrive parfois que le réseau des égouts est surchargé et qu'il faut déverser les eaux dans les rivières et les fossés d'évacuation.  Depuis 1996, pour limiter la pollution du Keersop on épure d'abord les eaux avant qu'elles n'aboutissent dans la rivière.

L'eau arrive d'abord dans le marais artificiel.  Cette manière naturelle d'épuration se fait grâce à des bactéries.  Les roseaux et les joncs des chaisiers sont des plantes d'épuration, aussi appelées plantes de marais.  Elles transportent l'oxygène de l'air vers les racines sous l'eau. Il s'agit là d'un très bon écosystème qui permet aux bactéries de transformer les déchets de l'eau en aliments pour les plantes de marais.
Les pompes et tables d'aération du lagunage servent à garder l'eau en mouvement, ce qui améliore l'oxygénation.  Après 15 à 20 jours, l'eau est suffisamment pure pour être déversée dans le Keersop.

La nature

Le lagunage est bien intégré dans la nature et contribue à la biodiversité de la vallée.  Ce territoire est très attirant pour les nombreux animaux et les plantes qui y viennent en nombre de plus en plus élevé.  Quelques exemples d'animaux qui y vivent: les canards, les poules d'eau, les foulques, les hérons ; des plantes s'y développent aussi : l' iris jaune, la massette, le sagittaire, la renoncule aquatique.  Le tout forme une parfaite combinaison entre les techniques modernes basées sur des procédés naturels et un bon environnement pour la faune et la flore.
 

Keersop  Mattenbies